Le jazz russe fête ses 100 ans

2022 est une année importante pour l’évolution de la musique jazz. Cette année, il y a exactement 100 ans, le tout premier concert de jazz d’un musicien russe a eu lieu le 1er octobre 1922. Un moment particulier de l’histoire culturelle qui, surtout maintenant, mérite d’être mentionné.
Igor Butman
En 1921, l’interprète, poète et danseur russe Valentin Parnakh découvre le jazz à Paris. Il est immédiatement devenu accro à la musique et a décidé de l’emporter chez lui, bien qu’il n’ait jamais assisté à un concert. Après Paris et Berlin, il se rend à Moscou, où il joue les premières notes de jazz à l’Institut du théâtre le 1er octobre de l’année suivante, devant la toute première salle de jazz à guichets fermés de Russie.

Ce fut le début d’une histoire longue et compliquée, mais aussi d’une riche tradition musicale et culturelle. Moscou embrasse son identité comme les origines du jazz russe ; là, au Theater Instituut, les premières notes de jazz ont retenti et depuis lors, la ville est devenue la Mecque des amateurs de jazz. Plus de dix clubs, plusieurs philharmonies et, cette année pour la première fois, le Moscow Jazz Festival en juin auront lieu. Un tout nouveau festival de jazz qui dure pas moins de 7 jours et couvre 7 scènes (en plein air), dont la salle Zaryadye à côté de la célèbre Place Rouge et dans le parc Gorki.

Le 1er octobre, sous la direction du saxophoniste russe Igor Butman, le premier concert mythique de Valentin Parnakh sera reconstitué, à l’heure, à la date et au lieu où il s’est déroulé. Ensuite, un grand gala de big band est organisé dans le célèbre théâtre Bolchoï. Fin novembre, l’Année du jazz russe se clôturera par la remise des tout premiers Prix du jazz russe.

Change consent