James Morrison – Greatest Hits

Le premier tube mondial du chanteur britannique James Morrison remonte à 2006. Avec “You Give Me Something”, le monde s’est familiarisé avec la voix unique de Morrison. Et cela ne s’est pas arrêté à ce seul succès. Il est donc grand temps pour un album “Greatest Hits” !

Comme son homonyme britannique James Blunt, Morrison a donc choisi de revenir sur sa carrière. Mais il a fait cela un peu différemment de Blunt. Les chansons de “Greatest Hits” sont faciles à distinguer de l’original car Morrison en a fait de nouvelles versions. Il semble que Morrison ait écouté son répertoire et trouvé de nouveaux arrangements plus appropriés que ce qu’il avait sorti des années plus tôt. Il appelle cela ‘rafraîchi’. Même s’il ne s’agit pas d’un tout nouvel album, Morrison a tout fait pour qu’il en soit ainsi. Et avec succès. Les nouvelles versions de ses tubes sont parfois encore meilleures que l’original.

Le Britannique a mis un total de 15 chansons sur son album. 13 plus grands succès et 2 chansons complètement nouvelles : “Who’s Gonna Love Me Now” et “Don’t Mess With Love”. Ce sont aussi les ouvertures de l’album. Dans l’ensemble, ce sont de belles chansons qui donnent immédiatement le ton de l’album. James Morrison n’est plus le guitariste acoustique qui ne fait que des chansons pop soul avec sa voix rauque. Sa voix rauque demeure, mais sa guitare est parfois mise un peu plus en retrait. Surtout sur “Who’s Gonna Love Me Now” qui est plus destiné aux charts qu’une chanson typique de James Morrison. “Don’t Mess With Love”, en revanche, est typique de Morrison et devrait avoir sa place sur une éventuelle suite de cet album.

Outre les nombreuses chansons reconnaissables, il y a aussi un certain nombre de chansons absentes. Par exemple, “Slave To The Music” n’est pas arrivé sur l’album et “Nothing Ever Hurt Like You” ne fait pas non plus partie de la fête. Et c’est certainement frappant car ces deux-là sont certainement parmi les plus grands succès de Morrison. Et puis ses collaborations ont été converties en chansons solo. Par exemple, “Up” est maintenant une chanson sans Jessie J et Nelly Furtado n’est pas non plus présente. C’est dommage une seconde qu’elle ne soit pas présente. La version acoustique de “Broken Strings” que Morrison a maintenant enregistrée tout seul est magnifique. Mais encore, la voix féminine que Furtado a remplie sur l’original est manquante.

Le Britannique a une belle carrière avec de nombreux succès. Pourtant, à première vue, il semble superflu d’en faire une collection “Greatest Hits”. Mais James Morrison a prouvé le contraire. Il a plus de succès que vous ne le pensez. À tel point qu’il n’a même pas pu mettre tous ses plus grands succès sur l’album. C’est devenu une sorte de «tue tes chéris». Mais cela ne doit pas gâcher le plaisir. Morrison a adopté une approche originale en appliquant son expérience musicale à des chansons sorties il y a plus de quinze ans. Son propre son a légèrement changé et vous pouvez également l’entendre sur des chansons plus anciennes. Une belle surprise qui ne fait pas de cet album “Greatest Hits” une simple liste de chansons, mais donne un nouveau son James Morrison à des chansons bien connues. (7/10) (Croire à la musique)

Change consent