Saxon – Carpe Diem

La nouvelle vague de légendes du heavy metal britannique Saxon n’a pas vraiment besoin d’être présentée, mais pour ceux qui ne disent pas tout de suite quelque chose, pensez aux chansons “Princess Of The Night”, “Wheels Of Steel” et “Motorcycle Man”. Un groupe légendaire dans le genre métal avec un très large catalogue. Ce nouveau “Carpe Diem” sera le 23e (!) album studio du groupe. Ensuite, je ne compte pas le prédécesseur “Inspirations” de début 2020, il n’y a que des couvertures dessus.

Leur album le plus récent avec leur propre matériel est “Thunderbolt” (2018). C’était un album très fort et qui prouve que Saxon est loin d’être prêt à vivre d’anciens succès ou à prendre sa retraite. Cela les place dans la même rangée que Judas Priest et Uriah Heep entre autres. Ces groupes continuent également de livrer des disques très solides à la fin de leur carrière. Les attentes sont donc assez élevées. Le premier single vient de sortir : “Carpe Diem”. Heureusement, cela ne me déçoit pas du tout. C’est aussi la première piste de l’album, et cela explique l’intro plus longue. Quelle chanson merveilleusement lourde. Le riff est super, la chanson déchire. Saxon est de retour !

En parlant de riffs, tout le nouvel album est plein de riffs très forts et le chanteur Biff Byford depuis le début sonne aussi comme d’habitude. Que peut faire cet homme ! De plus, depuis le début en 1977, le guitariste Paul Quinn est toujours actif au sein du groupe.

Peut-être pensez-vous que ces messieurs, qui ont maintenant environ 70 ans, se laissent un peu aller à la musique. Le contraire est prouvé avec des chansons comme “Super Nova” et “Dambusters”. Ce sont des morceaux rapides et lourds qui montrent pourquoi Saxon est régulièrement l’un des plus grands noms du genre. Les chansons sonnent énergiques, on dirait que le groupe a encore beaucoup d’énergie et de plaisir, et l’auditeur tire également beaucoup d’énergie de ces chansons. Rester assis n’est absolument pas une option. J’ai déjà hâte de voir ces chansons en live, où les chansons sont souvent jouées un peu plus fort. Selon Byford, l’intensité de l’album est en partie due au fait qu’il a été contraint de ne pas jouer pour la raison bien connue.

Ils ont déjà prouvé que Saxon ne faisait pas que des chansons rapides par le passé avec “Crusader”, entre autres. Il y en a aussi un exemple sur ce nouveau “Carpe Diem”. “The Pilgrimage” est le morceau le plus long du disque et offre une certaine tranquillité d’esprit. Bien sûr, ça reste Saxon, rien ni de ballades sucrées, mais juste une sorte de ballade avec un gros riff et un beau solo, à un tempo moins orageux.

Avec ce nouvel album, on ne peut que confirmer que les gentlemen saxons sont tout sauf sur le déclin. Après plus de 40 ans, ils tiennent toujours bon, on ne peut que respecter ce groupe. Beaucoup d’autres groupes de cette époque se sont arrêtés, vivent d’anciens succès ou sortent des albums, mais ils sont souvent moins remarquables. Saxon fait partie du petit groupe qui continue de sortir des disques solides, et ils continuent dans cette lignée avec “Carpe Diem” ! (9/10) (Silver Lining Music)

Change consent