Fantôme – Impera

Le groupe suédois Ghost est devenu un groupe de tête d’affiche en relativement peu de temps. Tobias Forge et ses goules sans nom ont réussi à le faire grâce à leur décoration, l’anonymat des membres du groupe et bien sûr leurs chansons accrocheuses aux paroles sombres. Le dernier album studio de Ghost remonte à 2018, “Prequelle”. Après cela, le groupe a déjà indiqué de prendre un peu de repos. Alors maintenant, il y a un nouveau record qui porte le nom “Impera”.

Ghost a été fondé en 2006 et a sorti son premier album “Opus Eponymous” quatre ans plus tard. Cet album a été immédiatement nominé pour le meilleur album de hard rock. Ils ont remporté ce prix avec leurs deuxième et troisième albums “Infestissumam” et “Meliora”, mais n’ont pas travaillé avec leur album précédent.

Le thème de cet album : la montée et la chute des empires. Cet album décrit le temps des centaines d’années plus tard que le 14ème siècle qui a été chanté sur “Prequelle”. «Donc, fondamentalement, je voulais faire un disque sur la montée et finalement les échecs et les chutes inévitables des empires. Et une idée comme celle-là peut prendre – du moins moi – assez loin. Donc, une fois que vous avez cette idée de, comme, Oh, maintenant je sais à quoi ressemblera la pile. Je sais maintenant quoi ne pas mettre là-dedans », a déclaré Forge.

Cette nouvelle “Impera” est à nouveau pleine de riffs savoureux, de refrains accrocheurs, de jolis solos et de tout ce qui fait que Ghost touche les masses. Prenons l’exemple des « déversoirs ». Ouverture avec des accords de piano donnant une légère ambiance ABBA. Cette chanson est tout perce-oreille. Le single “Hunter’s Moon” en est également un exemple classique. Le riff de “Griftwood” ressemble à un riff de Def Leppard.

Avec un autre single “Twenties”, le groupe montre son côté plus lourd. Le riff est lourd et l’ambiance générale est sombre. En partie à cause des chœurs de fond dans le chœur. Ghost n’est pas non plus opposé aux courts intermèdes. “Impera” en a également trois autres. Un au début de chaque face du LP et un avant la dernière piste.

Dans l’ensemble, cette nouvelle Impera est plus solide que sa devancière. Là où “Prequelle” devait surtout s’appuyer sur quelques morceaux très forts, la puissance de Ghost est désormais bien répartie sur l’ensemble de l’album. Ghost est de retour et le groupe célèbre cela avec un disque très solide. (9/10) (Loma Vista Recordings)

Change consent