Ibrahim Maalouf – First Noel

Le 5 novembre, le trompettiste Ibrahim Maalouf sortira son nouvel album. C’est un album de Noël avec pas moins de 28 classiques de Noël que nous connaissons tous déjà. Dans le communiqué de presse qui l’accompagne, Maalouf dit qu’il espère que “First Noel” ne deviendra pas un autre album de Noël avec des crooners à la Frank Sinatra et des arrangements hollywoodiens. Il voulait rester simple et modeste, laisser la mélodie prendre le devant de la scène.

Cela n’a été que partiellement réussi. La mélodie est bien centrale et elle est jouée par Maalouf à la trompette, mais comme Gandhi a deja dit: C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Les choeurs d’une boîte font s’effriter n’importe quel émail dentaire lorsque vous les écoutez. Les cordes en nylon de cette guitare à la présentation agaçante sonnent si terriblement doux que vous n’avez plus envie de faire quoi que ce soit.

Et ça continue encore et encore, 28 morceaux de long. C’est une torture de devoir écouter cet album. Combien de CD de Noël avec ce répertoire ont été réalisés dans l’histoire de l’humanité? Pourquoi les gens se font-ils ça? Terrible. C’est encore plus grave parce que Maalouf est à peu près le plus ‘cool cat’ de la scène. Le trompettiste libano-français nous a récemment offert le plus que phénoménal “9 jours a Raqqa”, la bande originale du film d’accompagnement. Vous ne pouvez pas écouter ça sans avoir la chair de poule partout. “Levantine Symphony No.1”, même feuille un costume. Des œuvres magistrales qui méritent un chapitre séparé dans la musique.

Et maintenant un point bas dans la carrière. Je trouve vraiment inimaginable que l’homme ici ait choisi de faire cet album de son plein gré. Au lieu de créer de la musique nouvelle, un art au croisement de différents styles tel que nous le connaissons, ici en tant que professeur de musique docile dans une école primaire, il joue un grand nombre de chansons de Noël à un niveau qui n’est pas digne de lui.

Oublions très vite cet ‘album’. C’est une faille qui ne devrait pas avoir d’autres conséquences pour Ibrahim Maalouf. L’homme est trop bon pour ça. (3/10) (Mister I.B.E.)

Change consent